Témoignage d’un patient: il a arrêté de fumer après 45 ans de tabac !

Le 31 mai, c’est la journée mondiale sans tabac. À cette occasion, nous avons voulu vous apporter le témoignage de Marc, un de nos patients qui a arrêté de fumer récemment.

Depuis quand fumiez-vous?

J’ai commencé à fumer à l’âge de 17 ans, donc il y a 45 ans. Je pouvais consommer jusqu’à 1 paquet par jour. J’avais commencé d’abord par imitation, pour moi ça faisait “homme” de fumer, et ça me permettait d’accéder à un groupe. La cigarette, ça donne un genre! À l’époque, la consommation de tabac était assez démocratique, les dangers n’étaient pas connus du grand public, et il y avait peu de prévention.

J’ai ensuite continué car j’associais la cigarette à l’évasion, à la réflexion. Fumer me permettait de décompresser d’une journée de travail difficile, de discuter à l’extérieur du bureau avec les collègues. Paradoxalement, j’étais conscient des risques auxquels était exposée ma santé, et il y a des jours où je tournais autour de mon paquet sans oser en prendre une. Mais le côté plaisir de la cigarette l’emportait toujours, on entre dans une sorte de déni où on se dit “ça n’arrive qu’aux autres”.

Pourquoi avoir décidé d’arrêter de fumer?

J’ai eu quelques soucis cardiaques en février 2017, suite auxquelles les médecins m’ont fortement recommandé d’arrêter de fumer. Le 13 juillet de la même année, veille d’un jour férié, je suis tombé en panne de cigarettes et j’ai décidé que je n’irais plus en acheter, jusque mon rendez-vous la semaine suivante avec un hypnotiseur/magnétiseur.

S’agissait-t-il de votre premier essai?

J’ai essayé deux fois d’arrêter ces quinze dernières années. La première fois lorsque j’ai changé de métier, et que je suis passé d’un travail d’ouvrier à un travail de bureau. Ce changement d’environnement était propice à l’arrêt pour moi, mais un an plus tard, le stress du travail a pris le dessus et je me suis remis à fumer. Il y a environ 8 ans, j’ai également arrêter pendant 5 mois.

Quelle(s) méthode(s) avez-vous utilisé?

J’ai essayé les patchs nicotiniques, mais cette méthode ne me convient pas. Je me suis alors intéressé aux moyens alternatifs, et mon médecin m’a conseillé une méthode un peu particulière: l’hypnose.

En juillet dernier, je me suis alors rendu dans un cabinet d’hypnotiseur sur l’agglomération grenobloise. C’est un acte qui est non remboursé par la Sécurité Sociale, et assez onéreux. Pendant la séance, on reste éveillé, contrairement à l’idée que je me faisais, debout dans une position où l’on se sent confortable. Au début, cela m’évoquait plus une séance de yoga! Puis on a fait un travail de visualisation du corps, où je m’imaginais ma trachée abimée et salie par le tabac, ma langue brûlée, etc. La praticienne a essayé de me faire associer tabac et mal-être, au lieu de tabac et plaisir.

Suite à cette séance, j’ai ressenti un dégoût pour la cigarette. C’est comme si je voyais une situation d’un seul angle depuis des années, et que là je la voyais d’une différente perspective, d’un nouveau point de vue. Je n’ai plus racheter de paquets, et depuis je tiens bon!

Quels bienfaits avez-vous observé depuis votre sevrage?

Je n’ai pas ressenti d’effets spectaculaires sur ma santé, à part l’odeur de tabac froid que je ne sens plus, et qui ne dérange plus mon entourage.

Par contre, arrêter de fumer a eu un effet très positif psychologiquement sur moi. Je suis fier d’avoir réalisé cet accomplissement après toutes ces années, fier de mes capacités. J’ai eu l’impression de prendre le contrôle de ma vie et de mes envies, j’en ressors plus fort!

Retrouvez plus de témoignages d’arrêt du tabac sur le site tabac-info-service.fr.

Témoignage d’un patient: il a arrêté de fumer après 45 ans de tabac !
Mot clé :